LES RENCONTRES « DROIT & ARTS »

Le Laboratoire Interdisciplinaire de Droit des Médias et des Mutations Sociales, la faculté de droit et de science politique d’Aix-Marseille Université et le musée Granet, se sont rejoints dans le cadre général de leur mission de service public, qui consiste à œuvrer pour la connaissance et l’échange intellectuel. Les Rencontres Droit et Arts proposent, dans le cadre du musée Granet et du LID2MS, une réflexion novatrice qui permet de nuancer quelques stéréotypes fortement ancrés.

Cette action est fondée sur l’ouverture aux autres savoirs, aujourd’hui vivement encouragée par les institutions tant nationales qu’européennes. L’objectif n’est pas d’entraîner une déconstruction des disciplines, mais de favoriser un enrichissement réciproque fait d’emprunts, d’interactions, de dialogue et de renouvellement. Loin de constituer des domaines hermétiques, les arts ainsi que les sciences humaines et sociales ont vocation et intérêt à entretenir mutuellement des rapports et des liens faits d’échanges et d’intrications, auxquels la science du droit par sa nature créative doit pleinement participer.

Cependant, le cloisonnement disciplinaire demeure prégnant et les juristes mobilisent peu les savoirs des autres disciplines, se trouvant accaparés de fait par une spécialisation accrue de la matière juridique. D’autre part, les artistes pensent que la science du droit, ses règles et ses normes, est incompatible avec la création et sa nécessaire liberté. Les sciences humaines et sociales, à quelques exceptions près, se privent ainsi d’une opportunité déterminante. Il existe donc une voie transversale que les sciences humaines et sociales se doivent d’explorer.

La complexité de la réalité sociale que le droit vient encadrer, la diversification et l’enchevêtrement des normativités qui lui servent de cadre, sont susceptibles d’amener les juristes à s’ouvrir aux différents champs de la connaissance et à développer ainsi une appréhension plus globale de leur objet. Les règles et leurs grands principes loin d’entraver la création artistique la soutiennent et peuvent a contrario des idées reçues, la stimuler.

Le dépassement des frontières disciplinaires est l’objectif des « Rencontres Droit et Arts ». Les intervenants, juristes, artistes, philosophes apportent de la connaissance, tandis que la maîtrise des savoirs disciplinaires s’ouvre à des apports extérieurs qui montrent le secret de la construction des intrications. Cette démarche interdisciplinaire soulève bien sûr des questionnements épistémologiques et esthétiques, que les Rencontres Droit et Arts ont pour ambition de traiter tant d’un point de vue théorique que pratique ou méthodologique.

*

*             *

6 décembre 2011, 18H, AMPHI FAVOREU
LA LOI DE L’ARCHITECTURE, ARCHITECTURE DE LA LOI

 

11 & 12 avril 2013, AMPHI FAVOREU, COLLOQUE
DROIT ET ARCHITECTURE: RECONSIDÉRER LES FRONTIÈRES DISCIPLINAIRES LEURS INTERACTIONS, LEURS MUTATIONS

 

8 novembre 2013, 18H, AUDITORIUM DU MUSÉE GRANET,
DROIT ET ART CONTEMPORAIN. REGARDS CROISÉS SUR L’ŒUVRE DE MARCEL DUCHAMP

 

30 janvier 2014, 18H, AUDITORIUM DU MUSÉE GRANET
ÉCHANGES JURIDIQUES ET ARTISTIQUES. DU MUSÉE IMAGINAIRE AU MUSÉE VIRTUEL

 

13 Novembre 2014

Statuts juridiques et représentations de l’animal,

Serge Scotto di Rinaldi, dit Serge SCOTTO, romancier, auteur de BD, journaliste.

Programme

 

29 janvier 2015

La valeur de l’œuvre dans l’art contemporain

Nicolas LIUCCI-GOUTNIKOV, Conservateur en charge de la coordination scientifique, Musée national d’art moderne / Centre de création industrielle,

Centre Georges Pompidou

Programme

 

25 février 2015, 18h, Auditorium du Musée GRANET, LA BD ET LE DESSIN HUMORISTIQUE À LA LUMIÈRE DU DROIT : ART MINEUR OU ART MAJEUR ?